Sécheresse vaginale, parlons-en !

La sécheresse vaginale ne doit plus être un tabou ! Découvrez notre dossier sur ce sujet !

 

En 2017, 6 femmes sur 10 déclarent souffrir de sécheresse vaginale. La sensibilisation des femmes sur le sujet est plus importante qu’il y a quelques années, puisque 68% en ont déjà entendu parler. Toutefois, aujourd’hui, elles continuent de rencontrer des difficultés au moment d’évoquer le sujet. Aujourd’hui, avec ce dossier consacré à la sècheresse vaginale, nous vous proposons de lever les tabous. Savez-vous identifier les symptômes de la sécheresse vaginale? Connaissez-vous les solutions pour vous soulager ? Nous essayerons de répondre à toutes vos questions mais n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

La sécheresse vaginale, quels sont les signes ?

La sécheresse vaginale est une perturbation de l’équilibre de la flore vaginale. Le vagin devient plus sensible aux attaques de certaines bactéries, ce qui peut entraîner des irritations, des démangeaisons, des brûlures et un assèchement de ses parois.

L’apparition de ces signes en particulier doit vous alerter :

  • Des douleurs localisées au niveau du vagin associées à une rougeur au niveau des organes génitaux externes
  • Des douleurs lors des rapports sexuels suivis de légers saignements
  • Des brûlures au moment d’uriner
  • L’apparition d’infections urinaires et vaginales

La sécheresse vaginale, quelles sont les causes ?

Quand le système vaginal fonctionne bien, le vagin est lubrifié. La sécheresse vaginale est la conséquence d’une modification de la glaire cervicale qui s’écoule dans le vagin et d’une fragilisation de la muqueuse. Celle-ci perd en élasticité et n’assure plus sa fonction hydratante et acidifiante ni son rôle d’auto-nettoyage, laissant ainsi les bactéries s’installer plus facilement.

Les femmes ménopausées, en premier lieu, sont touchées par cette sécheresse vaginale. Pour rappel, la ménopause est un phénomène naturel qui désigne la période où les ovaires arrêtent de produire les hormones de la reproduction : l’oestrogène et la progestérone. Celles-ci jouaient jusqu’alors un rôle de lubrification des tissus du vagin mais avec leur disparition, le tissu vaginal se rétrécit, les parois s’amincissent et la sécheresse vaginale apparaît. Les conséquences ont un impact dans leur vie de femme et de couple puisqu’elles sont aujourd’hui 80 % à estimer que cela provoque des douleurs pendant les rapports, du stress (39 %) voire un état dépressif (26 %), des douleurs pendant le sport (17 %) et que cela génère des problèmes de couple (53 %).

La sécheresse vaginale étant fortement associée aux hormones, il n’est pas rare que les femmes qui viennent d’accoucher et qui allaitent connaissent cet épisode douloureux, qui se poursuit souvent plusieurs semaines avant que le système hormonal se rééquilibre.

D’autres facteurs peuvent également fragiliser la flore intime:

  • Les facteurs psychologiques : stress, état de dépression
  • Les traitements médicaux, notamment les chimiothérapies
  • Un exercice physique trop intense
  • La consommation de cigarettes et d’alcool
  • L’utilisation de savons ou de lessives inadaptés

La sècheresse vaginale, quelles sont les solutions ?

La sécheresse intime est considérée comme une expérience douloureuse par 43% des femmes  interrogées avec un impact psychologique pour 44% d’entre elles. Si cet inconfort est de plus en plus évoqué avec le conjoint ou le médecin, 21% des femmes disent ne jamais avoir essayé de se soigner, jugeant le problème mineur, temporaire ou insoluble.

Toutefois, en appliquant quelques conseils pratiques au quotidien, vous pourrez limiter ou prévenir cette sécheresse intime :

  • Evitez de porter trop longtemps des vêtements serrés
  • Privilégiez les sous-vêtements en coton
  • N’échangez jamais votre linge de toilette avec quelqu’un d’autre
  • N’insistez pas sur cette zone sensible lors de votre toilette
  • Diminuez votre consommation de cigarettes ou d’alcool

Pour votre toilette, privilégiez les soins lavants intimes spécifiquement formulés pour cette zone sensible. De même, en cas de douleur persistante, utilisez un gel vaginal, qui va soulager, hydrater et lubrifier. En tout cas, n’hésitez pas à en parler avec un professionnel de santé pour trouver une solution adaptée, la sécheresse intime n’est pas une fatalité !

DÉCOUVREZ LES PROPRIÉTÉS HYDRATANTES DE LA GLYCÉRINE

La glycérine, d’origine végétale, est également connue sous le nom de glycérol. Elle a été découverte à la fin du 19ème siècle et a été popularisée au fil des siècles pour ses nombreuses vertus et son utilisation dans des secteurs d’activité variés.

La glycérine possède diverses propriétés:

  • Hydratante et adoucissante : elle augmente la teneur en eau de la peau et la maintient douce et lisse, ce qui en fait un actif hydratant incontournable.
  • Humectante : elle maintient la teneur en eau d’un cosmétique dans son emballage et sur la peau.
  • Solvant : pour améliorer l’extraction des principes actifs des végétaux.
  • Conditionneur capillaire : il laisse les cheveux faciles à coiffer, souples, doux et brillants.
  • Agent de protection de la peau.

La glycérine va restaurer les défenses naturelles, ce qui va permettre de mieux affronter les agressions extérieures. De plus, elle régule la desquamation de la peau par son hydratation. Enfin, elle améliore l’élasticité de la peau quand elle est déshydratée et donc tiraillée.



Inscrivez-vous à notre newsletter !